L’immanquable Sud Lípez en Bolivie

[Octobre 2018]. Le Sud Lípez offre à mon sens l’une des plus belles réserves naturelles d’Amérique latine. J’ai arpenté des paysages qui n’en finissaient pas. À perte de vue. Cette article décrit mon séjour au milieu des lagunes boliviennes situées dans la Réserve Naturelle de Fauve Andine d’Eduardo Avaroa en Bolivie. Découvrez l’itinéraire et la carte interactive à la fin de l’article ↓


Le Sud Lípez et ses lagunes

La découverte du sud bolivien a démarré dans la ville de Tupiza située au sud du Salar d’Uyuni. Vous trouverez plusieurs intérêts à cet itinéraire notamment d’un point de vue touristique puisque vous démarrerez votre excursion par de magnifiques lagunes avant de finir votre périple par le must ; le Salar d’Uyuni ! De plus, notez quand partant depuis Tupiza vous serez en sens inverse des nombreux touristes qui eux commencent leur excursion depuis la ville d’Uyuni. Le troisième intérêt concerne les voyageurs qui désirent se rendre au Chili. En passant par le Salar d’Uyuni vous accéderez à la ville de San Pedro de Atacama. Vous n’aurez pas de mal à vous y rendre car nombreuses sont les agences d’Uyuni qui proposent de vous amener jusqu’à la frontière.

Sud Lipez Bolivie

Après 14 heures de bus depuis La Paz, avec la compagnie Express Tupiza, me voila dans la ville de Tupiza dont les paysages sont dignes d’un Western ! D’ailleurs, si vous avez un peu de temps avant votre excursion, n’hésitez pas à chevaucher un étalon et à partir au galop tel un cowboy à travers ces formations rocheuses (j’aurais adoré ! Même si je ne suis jamais montée à cheval… tout se tente après tout !). Pas le temps de se projeter dans le prochain film de Tarantino car Pépé, mon guide, m’attend au terminal de bus. Laissez moi vous présenter cet homme qui a été l’éclaireur durant ces quatre jours de trek. Il est évident que certains moments ne sont pas vécus de la même manière en fonction des personnes avec qui vous partagez ces instants. Le sud Lípez et le Salar ont été une expérience inoubliable intensifiée par les personnes qui m’accompagnaient. Je vous présente donc Antoinette et Christian ainsi que leur fille Julie (tellement drôle!) et Kat’ mon acolyte rencontré au Pérou avec qui nous faisons autant de route que possible ensemble ! À ce sujet, si vous voyagez seul, à deux ou même à trois je vous conseille de trouver une agence où il est possible de vous greffer à un groupe déjà existant ou de prospecter autour de vous quelques jours à l’avance sous peine de devoir débourser une somme astronomique pour combler les personnes manquantes ! Si un trek comme celui-ci vous tente je vous invite à consulter la partie Budget située à la fin de l’article où je vous donne les prix ainsi que le contact de mon guide.

Sud Lipez Bolivie

Sur les routes du Dakar

Ready to go ? Oui je suis prête mais avant de prendre la route j’ai l’occasion de goûter une spécialité culinaire de Tupiza à savoir le Tamale. Je suis obligée de vous écrire quelques lignes sur ces papillotes originales présentes en réalité dans la majorité des pays sud américains. Ces papillotes sont composées d’une farce qui varie selon les pays, d’un enrobage à base de pâte de maïs et cuites dans des feuilles de maïs séchées. Concernant les tamales que j’ai mangé dans la ville de Tupiza il s’agissait d’une farce à base de viande de lamas (excusez-moi encore petits lamas …). Sud Lipez Bolivie
Ces papillotes sont un héritage mayas qu’il est impératif de goûter ! HOP ! Je monte dans la jeep et première surprise, nous roulons sur les routes de la célèbre course DAKAR édition 2016. Nous sommes donc en direction de la Réserve Naturelle de Fauve Andine d’Eduardo Avaroa de la région de l’Altiplano regroupant de formidables lagunes. Sur la route nous faisons une halte dans la Ciudad Encantada et je suis face à un paysage qui se fait et se défait selon le temps et les intempéries. En effet, cette ville enchantée n’est qu’un amas de sable qui forme des colonnes au gré des rafales et des tourbillons de vent tandis que la pluie vient redessiner ce décor. Le plus magique dans cela est de savoir qu’en quelques semaines le paysage peut changer du tout au tout et créer de nouveaux chemins, de nouvelles cavités et de nouvelles colonnes de sable. Attention, il est vraiment déconseillé de monter sur ces colonnes qui sont extrêmement friables et fragiles. Selon les dires de Pépé, notre guide, et son énergie dans la préparation d’un repas, nous mangerons ici ce midi.

Sud Lipez Bolivie

Sud Lipez Bolivie

Après de nombreuses histoires sur la vie bolivienne et un succulent repas (Tu aimes les patates et l’avocat ? Tu seras servi ici !), nous voilà parti à l’assaut du second arrêt à savoir Pueblo Fantasma à Puna. Ce village, désormais à l’état de ruine, conte des histoires fantasmagoriques. Situé en altitude au pied de nombreuses mines auparavant exploitées par des esclaves africains et sud-américains, ce village a connu un destin tragique. Pépé, notre guide, prend le temps de nous expliquer qu’au temps où ce lieu était habité, une femme venue d’ailleurs apporta avec elle une étrange maladie qui décima tout le village. Toujours selon les dires de Pépé, ce lieu est animé de fantômes lorsque la nuit tombe. Sympatoche comme visite ! On est vachement rassuré tout d’un coup. Heureusement, je prend juste le temps de visiter ce village qui compte 27 églises (ahh oui quand même !) et nous partons. Petite information supplémentaire, pour ce trek il est indispensable de toujours avoir un peu d’argent sur soi car certains sites sont payants (ici 15 bob). De plus, faites une réserve de feuilles de coca ou de bonbons au coca car vous le verrez, parfois nous montons rapidement en altitude.

Sud Lipez Bolivie

A cette étape du voyage et après de nombreuses heures de route, nous rejoignons l’hôtel qui nous hébergera durant la nuit. Il s’agit d’un dortoir de six lits situé dans un petit village. Les nuits sont assez fraîches en altitude il est donc prudent de prévoir des pulls mais également un sac de couchage. De plus, l’eau chaude est un bonus dans certain établissement et est payante. Pour cette première nuit nous n’avons carrément pas de douches et irons donc nous coucher avec une bonne couche de poussières sur les cheveux  !  Qu’à cela ne tienne, j’ai entendu Pépé nous parler d’un bain chaud naturel auquel nous irons le lendemain matin. Parfait !

Cap vers la Réserve Naturelle de Fauve Andine

¡ Buenos Días ! Levés aux aurores nous sommes en route pour la journée des lagunes ! Au programme, la visite de cinq lagunes et le fameux bain chaud. Sur le chemin en direction de la réserve naturelle nous rencontrons les troupeaux de lamas prêts à être lâchés pour profiter de la journée dans les terres. Ils sont tellement adorables avec leurs pompoms accrochés aux oreilles. Mignons mais sauvages ! Impossible de les approcher, j’en déduis donc que mon selfie attendra. La réserve aux lagunes est accessible après avoir payé 150 bob. Nous commençons par les bains chauds et deux choix s’offrent à nous ; le bain chaud bondé de touristes qui a un vestiaire ou le bain chaud calme et paisible sans vestiaire ? Le choix est vite fait, nous décidons de nous excentrer car la vue y est encore plus belle. Nous apprendrons par la suite que nous étions dans l’illégalité quand la police décide de s’arrêter et de prendre en photo notre infraction (Pépé ! Tu ne nous a pas tout dit …). Heureusement, nous n’avons pas eu de poursuite et avons pu profiter de ce lieu.

lama4.jpg

Facetune_07-10-2018-11-03-34

La couche de poussière de la veille est enlevée, je suis opérationnelle pour profiter de la journée. Il y a de multiples lagunes sur la route et toutes hébergent des centaines de flamants rose qui, pour certains, incubent leurs futurs oisillons. On s’arrête de temps à autre pour immortaliser le décor notamment aux abords de la Laguna Salada. Cette lagune salée est un véritable réservoir de bicarbonate de soude que nous utilisons  en cuisine et dans les produits ménagers.

img_7298-2.jpg

L’autre lagune vers laquelle nous roulons est la célèbre Laguna Verde. Les terres boliviennes sont riches en minéraux qui expliquent les intenses couleurs que nous retrouvons sur les montagnes ou dans les lagunes. Concernant la Laguna Verde, sa couleur verte bleutée est provoquée par une forte concentration de cuivre. Pépé nous a confié que la couleur de cette lagune change du noir, quand il n’y a pas de vent, au vert quand celui-ci est présent. Confidence pour confidence, il faut donc se les cailler pour profiter de la beauté de cette lagune. À vos écharpes, pulls et gants !

lagunaverde.jpg

Sur la route du retour en direction de la Laguna Colorada nous empruntons une route entourée de montagnes très colorées. A ma plus grande surprise cet endroit est appelé Le Désert de Dali en hommage au peintre Savador Dali. Il semblerait que certaines peintures de Dali ressemblent en de nombreux points à ces montagnes alors qu’il n’est jamais venu en Bolivie.

dali.jpg

Les paysages en direction de la Laguna Colorada sont très riches puisque nous faisons une halte dans un champ de geysers implanté dans une zone totalement désertique ! Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour la pause déjeuner où nous mangeons en compagnie de petits viscaches. Ces petits rongeurs sont un mixte entre un chinchilla et un petit kangourou notamment pour leur queue.

Ça y est, la voici ; la Laguna Colorada. Effectivement, cette lagune n’a pas volé son nom. Le rouge de la lagune est réellement intense et contraste avec la terre grisâtre qui l’entoure. J’étais convaincue que le rouge de cette lagune était provoqué par la présence de fer mais non ! Cela est dû à la présence d’une micro algue servant également de nourriture pour les flamants roses. Ne vous méprenez pas, malgré le soleil et le magnifique ciel bleu qui s’y trouve, il fait très froid ici !

colorada4.jpg

flamant.jpg

La dernière lagune pour laquelle nous prenons la route est la Laguna Negra. Véritable coup de coeur de Pépé notre guide, il me tardait de voir à quoi ressemblait ce lieu. Même si les goûts et les couleurs sont propre à chacun, je dois avouer que ce lieu est tellement beau, calme et paisible. Je pense que j’aurai pu rester planter là des heures à regarder et à m’imprégner du calme de  cet endroit. De nombreux lamas sauvages sont également dans les parages. Paradoxalement, ils s’approchent d’un air curieux comme pour comprendre qui marche sur leur terre mais fuient quand j’essaie de les approcher. Décidemment je n’aurais pas mon selfie ici non plus …

IMG_8040

lama5

Avant de prendre la route en direction du Salar d’Uyuni, nous finissons la découverte du Sud Lípez par les formations rocheuses. Ces lieux m’étonnent car j’ai l’impression que ces blocs sont déposés ici et là par la main de l’homme mais il n’en est rien. Cela est tout simplement l’acte de la nature ou de Pachamama, déesse de la terre en Bolivie. Certains blocs tirent leur épingle du jeu et sont plus connus que les autres notamment parce que nous pouvons les comparer à des objets de notre quotidien. Nous sommes donc partis admirer notre Copa del Mundo (Héé oui !! Deuxième étoiles les gars !), j’ai eu l’occasion de monter à dos de chameau, j’ai failli me perdre dans la cité Italia Perdida enfin je suis partie à la conquête du Canyon de l’Anaconda. Wouah, que d’aventures !

img_7097.jpg

IMG_8034

ana

Budget

Pour ce trek de 4 jours / 3 nuits incluant le Sud Lípez et le Salar d’Uyuni, j’ai déboursé 1300 bob soit 167€. Comme annoncé un peu plus haut, vous serrez amené à payer plus cher si votre groupe n’est pas au complet. Ajoutez également environ 200 bob pour accéder à certains parcs et pour profiter d’une douche chaude. Concernant le transport de La Paz à Tupiza, la compagnie Express Tupiza propose le trajet à 70 bob incluant un bus dont les sièges sont inclinables (utile pour 14 heures de bus). Si vous désirez contacter le guide que j’ai eu durant quatre jours, voici ses contacts

via Facebook sur sa page « Chez Pépé Tour »

via WhatsApp au +59 167967517  de la part d’Émi si vous le souhaitez !

  • Transport bus : € € € € €
  • Hébergement : inclus
  • Restauration : inclus
  • Sites touristiques : inclus

N’hésitez pas à commenter / aimer / partager si cet article vous a plu, si vous comptez vous rendre dans le Sud Lípez ou encore pour me partager votre propre aventure. Je me ferai une joie de vous lire et de discuter avec vous ! Un petit passage prévu à La Paz ou au Salar d’Uyuni ? Découvrez leur article !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.