L’Italie et sa Côte Amalfitaine ; Naples, Pompéi, Amalfi, Sorrente et Capri

[Juin 2019]. Un petit tour sur la Côte Amalfitaine te tentes ? Au travers de cinq villes, découvre l’itinéraire, les bons plans ainsi que les activités à voir / à faire !

Ok, avant de commencer, dans quel ordre faire ces cinq villes ?

À mon sens il n’y a pas forcement d’itinéraire idéal. Pour cause, j’ai tout prévu à la dernière minute (il faut rester fidèle à soi même … LOL) ! Ces cinq villes, excepté Naples, n’étaient absolument pas prévues au départ puisque je devais me rendre en Sicile depuis l’aéroport de Naples. Disons que j’ai tronqué l’ascension du volcan Stromboli pour la découverte de la Côte Amalfitaine (je le ferais un jour, je le ferais !). À ce sujet, si tu comptes te rendre en Sicile depuis l’aéroport de Naples, saches qu’il y a trois vols aériens par jour et que la technique « je prends mon billet à la dernière minute pour payer moins cher » ne fonctionne PAS ! Le prix a pratiquement doublé dans mon cas passant de 130€ à 210€ pour une heure de vol et sans bagages inclus ?! Franchement, je vais rester sur la terre ferme … Si jamais, n’hésites pas à consulter les vols sur le site Skyscanner, le site est très fiable.

Revenons à nos moutons maintenant que tu sais le pourquoi du comment. Je suis tout bonnement arrivée à Naples depuis Rome en bus avec la compagnie Flixbus pour 8,99€ en deux heures et demi. Depuis Naples, je me suis rendue à Pompéi dont les ruines sont situées à une heure en train. Toujours depuis Naples, j’ai pu me rendre dans le village d’Amalfi afin de dénicher une crique parmi celles que comptent la côte Amalfitaine, en deux heures environ. N’ayant pas réellement apprécié Naples, (je  t’expliques la raison un peu plus bas), j’ai fini par réserver un nouveau trajet avec Flixbus pour me rendre à Sorrente et y faire du camping. Enfin, avant de retourner à Rome, j’ai profité d’une journée pour me rendre sur la splendide Ile de Capri située à moins d’une heure et demi de Sorrente en bateau. Cette île est également accessible depuis Naples en ferry. Je t’invite à consulter le site Direct Ferries pour réserver ou pour te faire une idée des prix.

Bienvenue à Naples

Nichée sur la côte sud-ouest de l’Italie et à deux heures et demi de Rome, Naples est une ville emblématique. Cette ville est située dans une région volcanique et compte parmi ses volcans célèbres le Vésuve. S’il y a bien deux choses que je retiens de Naples c’est sa facilité d’explorer les environs grâce à sa gare routière et sa gare ferroviaire aux stations Napoli Garibaldi ou Napoli Central. Par contre, jusqu’à ce jour j’ai beau fouiller dans ma mémoire mais je n’ai vu aucun autre mode de transport en commun comme des bus par exemple pour se déplacer en ville. La deuxième chose que je retiens de Naples (en positif… parce qu’il y a toujours du bon partout), c’est l’originalité de ces ruelles très étroites. Si étroites que nous pourrions serrer la main du voisin d’en face, un peu comme  certaines villes du sud de la France.

Pourtant, j’ai détesté cette ville. Et pas qu’un peu. Je ne me suis tout simplement jamais sentie en sécurité. D’abord escroquée par un taxi mal intentionné puis contraintes de marcher dans la rue sous les regards malsains d’hommes, ma soeur et moi avons décidé de quitter cette ville au plus vite. Cela est un ressenti comme un autre, mais une présence masculine est, je pense, indispensable. Autre point qui m’a fortement dérangée ; la saleté. Pourtant j’en ai vu des choses en Asie mais là c’est un record. Qu’est-ce que cette ville peut-être sale !!! Bilan plus que négatif pour Naples et il n’y aura probablement pas de prochaine fois.

naples1

À voir / À faire

Malgré ces mésaventures, Je peux te filer deux trois activités qu’il aurait été sympa de faire. Pour commencer saches que Naples accueille le Musée Archéologique de Pompéi qui recueille des objets, des fresques, etc. Note qu’il y a une grande collection d’objets à Pompéi même. Il existe à Rome des tarifs réduits très avantageux pour les moins de 18 ans et les moins de 25 ans à condition d’être européen. Ce système est peut-être aussi présent à Naples. Si l’envie de visiter des catacombes te branches, c’est aussi possible à Naples avec les Catacombes de San Gennaro . Enfin, comme toute ville, Naples mérite d’être visitée. Il est donc possible de flâner et de se perdre dans les ruelles, en plus celles-ci sont plutôt animées le soir !

Où dormir ?

Grande adepte des auberges de jeunesse (J’en ai saoulé plus d’un avec ça. L’important c’est d’en être conscient), j’ai dormi au Naples Pizza Hostel situé à 15 min à pied de la station Garibaldi, qui rappelles-toi, est une grande gare ferroviaire. Les prix des auberges sont relativement élevés en Italie (comme pour d’autres pays européens) et Naples n’est pas une exception. Nous avons donc dormi pour 17€ la nuit dans un dortoir mixte. Si tu trouves mieux, prends-le car ce n’est vraiment pas le top, entre la literie, l’humidité et le bruit. Pour choisir mes auberges je consulte toujours le site web Hostel World, meilleur site à mon goût pour ce type de logement.

Ruines de Pompéi

Chaud devant ! Aujourd’hui c’est la visite de Pompéi ! Même si cette ville antique a un passé dramatique, je dois avouer que j’ai eu une certaine excitation à l’idée de visiter ces ruines remarquablement bien conservées. L’histoire est tellement forte que Pompéi est pour moi un passage obligé si tu te rends à Naples ou sur la Côte Amalfitaine en générale. De plus, de nombreuses excusions sont proposées pour monter au sommet du Vésuve, pas mal !

Au départ de Naples, tu peux y aller en voiture ou en train. Moi j’ai choisi le train et plus précisément le Circumvesuvania qui est un train longeant la côte en direction de Sorrento. Le gros avantage est sans nul doute le prix ! Tu pars toute de même à Pompéi pour moins de 4€ et tu y seras  en 50 min. Par contre, il y a beaucoup de monde, je te préviens. Concernant les billets d’entrée, tu peux les acheter sur place à 20€ ou sur  internet via Tiqets. Saches que pour les personnes européennes âgées de moins de 24 ans inclus,  l’entrée est à 6€. Idem, pour Herculanum, situé non loin de Pompéi, les tarifs sont gratuits pour les personnes européennes âgées de moins de 24 ans inclus.

pompei1

Ruines de Pompéi

Vue sur le Vésuve

Moulage d'une victime de l'éruption

pompei6

pompei5

J’ai visité les Ruines de Pompéi en une journée en prenant le temps d’apprécier les différentes parties du site ainsi que ses expositions d’objets. Je n’avais pas pris l’entrée au site Herculanum en avance et j’ai bien fait ! Cela m’a permis de prendre mon temps car il est important de ne pas sous-estimer l’immensité du site. Si tu arrives jusqu’à l’Amphithéâtre de Pompéi tu peux y entrer en empruntant les entrées situées aux extrémités.

Amphithéâtre

pompei9

pompei8

Un détour à Amalfi et ses environs (Positano et Praiano) ?

Après des jours de marche à découvrir Rome et Pompéi, la journée plage était plus qu’attendue ! Toujours depuis la gare ferroviaire de Naples c’est cette fois-ci un train grande ligne en direction de Salerne que je prends pour 9€. L’idée est d’effectuer un changement à Salerne et d’accéder au Village d’Amalfi en bus ou en bateau. Après une heure de trajet, jusqu’à à Salerne, je décide d’opter pour le bateau. Financièrement le bateau est plus cher que le bus, soit 8€ et 2€ respectivement mais le gain de temps est idéale puisque selon le trafic routier, le village d’Amalfi peut être accessible en plus d’une heure contre 30 min de bateau.

Village d'Amalfi

amalfi1

Côte Amalfitaine

couverture

amalfi2

Une fois arrivée à Amalfi je t’avoues avoir été un peu déçue. Moi qui m’attendais à dégainer mon maillot de bain et à profiter de sa petite plage il s’est avéré que celle-ci était totalement bondée et très peu attrayante. Le sol a été aménagé avec de petits gravillons qui me donnait l’impression d’être sur un chantier en pleine construction ! De plus, la Marina est à quelques mètres, j’ai eu l’impression de devoir me baigner dans un port. Heureusement que le réseau de bus est développé car j’ai pu me rendre par hasard sur une magnifique crique ! Entre le port et la plage d’Amalfi se trouve la gare routière où tout les bus stationnent. Pour accéder à la petite crique dont les photos sont ci-dessous, j’ai pris un bus en direction de Praiano pour 1,20€. L’idéal est bien évidemment d’être véhiculé ou de louer un scooter mais si ton budget est serré et que tu es à Amalfi que pour une journée alors le réseau de bus reste une bonne alternative.

Après deux arrêts de bus et deux kilomètres d’Amalfi environ, me voici arrivée à Via Rezzolo, une rue abrupte découverte par hasard en suivant des italiens avec leurs affaires de plage (on se débrouille comme on peut pour dénicher les beaux endroits !). Trois cents marches plus tard, (ou même 400, j’avoue ne pas avoir compté mais on s’en rapproche), nous voici enfin au bord d’une superbe crique pratiquement que pour nous puisque de mémoire nous ne sommes pas plus d’une quinzaine de personne. Le rêve. Finalement, si l’on s’éloigne d’Amalfi il y a plein de belles criques à découvrir. Preuve en est, entre Amalfi et Praiano se trouve le Fjord de Furore. Renseignes-toi bien auprès du chauffeur de bus afin de savoir s’il s’arrête bien à ce lieu car c’est à  cet endroit que nous aurions dû aller. Petite conseil supplémentaire, la plage de Positano se trouve à quelques minutes de Praiano. En faite, il suffit de ne pas avoir peur de longer la côte et le tour et joué !

Entrée de la rue Via Rezzolo

Crique vue d'en haut

Crique

praiano4

praiano5

Quelques jours à Sorrente 

Ces quelques jours sur la côte ont été totalement improvisés et très vite je suis tombée sous le charme de Sorrente. La ville est chaleureuse, il fait bon vivre, il est agréable de déambuler dans ses rues et la ville est proche de nombreuses activités. Bref, tout y est pour moi et c’est dans un camping que je passerais les prochaines nuits.

Pour arriver à Sorrente j’ai tout simplement pris le même train que pour me rendre à Pompéi puisque Sorrente en est le terminus. Pour 4,50€ et une heure et demi de train il est facile de se rendre dans cette ville.

Comme la fatigue du voyage se fait de plus en plus ressentir, Sorrente sera pour moi un lieu de repos où je me contenterai de me balader et d’explorer la ville.

Coucher du soleil à Sorrente

sorrente3

sorrento6

sorrento7

sorrente2

sorrento4

L’Agruminato

Au détour d’une rue, ma soeur et moi tombons sur une agrumerie d’oranges et de citrons. En effet, en Italie le citron est très célèbre et se retrouve un peu partout. Le Limoncello, qui est un alcool italien est ainsi fait à base de citron. Au sein de l’Agruminato il est possible d’en faire une dégustation. Du coup, la porte est ouverte alors rentrons ! En plus, il est possible de manger sur place !

agrumerie

agrumerie

agrumerie

agru3.jpg

Où manger ?

Huumm la rubrique qu’on attend ! Alors comme dans de nombreuses villes portuaires, il y a le choix si une envie de poisson frais se fait sentir. J’ai particulièrement aimé les restaurants sur la place principale du centre ville de Sorrente. De plus, j’ai eu l’occasion de goûter les arancinis, spécialité italienne. Ces amuses-gueule panés sont à base de riz fourré à la tomate ou encore au jambon fromage. J’en ai même gouté aux épinards ! D’ailleurs j’attend toujours que ma soeur m’en fasse … Et puis n’oublions pas le fameux Jambon-Melon, un incontournable ! Un autre point, merci aux vendeurs de fruits d’avoir fait mon bonheur ! Un vrai régale !

Plat Jambon-Melon

Où dormir ?

Si tu cherches un hôtel, sache qu’il y a le choix à Sorrente. Cette ville compte également des hôtels cinq étoiles qui ont malheureusement envahis la côte. Il est d’ailleurs difficile de trouver un accès à la plage sans que celle-ci ne soit privatisée. Les hébergements en Italie sont particulièrement chers et Sorrente ne fait pas exception. C’est pour cette raison que j’ai opté pour le camping ! Oui Oui, le camping SantaFortunata Campogaio est idéalement placé puisqu’il est à 15 minutes à pied du centre ville. De plus, ce camping propose de nombreux services tel qu’un accès à la piscine, à une plage privée, à des excursions et activités. Ma soeur et moi avons fait le choix de dormir dans une tente romaine pour 22,5€ la nuit, et franchement, c’est pas mal du tout !

camping1

camping2

Se prélasser à Capri

Les eaux turquoises de Capri ou l’île tant attendue ! Pour s’y rendre nous avons choisi de réserver l’excursion depuis le camping pour 55€ par personne. Au programme, la visite de l’Ile et ses environs ainsi que cinq heures sur place pour profiter de la ville. Nous avons donc l’occasion de voir les deux rochers emblématiques de Capri, les Faraglioni ainsi que quelques grottes et criques. Capri possède également une plage principale très jolie mais rien ne t’empêches de longer la côte si tu as du temps. Pour les amateurs de randonnées, il parait que cette île ainsi que l’île d’Anacapri sont des joyaux.

Tu peux aussi aller directement au port de Sorrente pour te rendre à Capri mais je doute que les prix soient moins élevés. Si toutefois tu pars de Naples, sache qu’il est possible de se rendre à Capri pour une cinquantaine d’euros en prenant le ferry.

capri1

Faraglioni

capri3

capri4

capri5.jpg

Tu l’auras sans doute compris, la Côte Amalfitaine regorge d’endroit plus beaux les uns que les autres. Mon meilleur conseil serait de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, à parler avec les personnes sur place et les touristes afin de connaitre les plus beaux endroits. Deuxième point, il est préférable d’être véhiculé par le biais d’un scooter par exemple ou même d’un petit bateau permettant de longer la côte et de ne rater aucun spots ! Si tu n’es sur la côte que pour quelques jours, le réseau de bus mis en place sera largement suffisant. Mais toute chose à une fin pour nous et il est temps de retourner à Rome ! D’ailleurs un article sur cette superbe ville arrivera prochainement.

Budget

En matière de transport, j’ai été agréablement surprise par les modes de transport mis en place. Il est super facile de se rendre d’un point à un autre en train ou en bus pour quelques euros. Par contre, les hébergements sont assez chers en Italie et Sorrente est loiiin d’être une exception ! C’est pour cette raison que je réitère mes dires et te conseilles vivement le camping SantaFortunata où tu pourras dormir dans une tente ou des bungalow de différentes tailles. Concernant les restaurants, je n’ai pas trouvé de grandes différences s’il l’on compare les prix à la France. Toutefois j’ai dû payer une taxe de service dans les deux-tiers des établissements dans lesquels j’ai été (en moyenne 6€). Il en va de même pour les hébergements pour lesquels il faut toujours ajouter une taxe de séjour par nuit et par personne en moyenne égale à 2€.

  • Transport bus et train : € € € €
  • Hébergement : € € € € €
  • Restauration : € € € € €
  • Sites touristiques : € € € € €

N’hésite pas à commenter / aimer / partager si cet article t’a plu, si tu comptes te rendre sur la Côte Amalfitaine ou encore pour me partager ta propre aventure. Je me ferai une joie de te lire et de discuter avec toi ! Un petit passage prévu à La Paz ou dans le Sud de la Bolivie ? Découvre leur article ! N’oublie pas qu’un article sur la superbe ville de Rome arrive bientôt ! Enjoy ✌🏽

2 réflexions sur “L’Italie et sa Côte Amalfitaine ; Naples, Pompéi, Amalfi, Sorrente et Capri

Répondre à Bebech Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.